in

Cameroun : Armand Claude Abanda dédie ses distinctions à la première Dame, Mme Chantal Biya

Le Représentant Résidant de  l’IAI Cameroun a présenté lundi 21 novembre 2022 à la place de fête du campus de Yaoundé, les différents trophées remportés, notamment celui de Kigali. Une occasion fortement courue qu’il a saisi pour magnifier l’oeuvre soutenue par la première dame du Cameroun.

Il s’agissait du trophée du premier prix Africain du forum Accelerate Africa Summit obtenu récemment en novembre 2022 à Kigali au Rwanda. Une récompense de plus qui vient magnifier le mérite et couronner le travail acharné du responsable de l’IAI Cameroun et ses soldats.

Tenant entre ses mains le prix Africain du forum Accelerate Africa Summit et en le présentant au public venu nombreux, le Représentant Résidant a indiqué qu’il n’est que le porteur de projet « Le deuxième volet c’est de dire à mes collaborateurs et à mes étudiants que ces trophées sont des trophées dont ils sont des acteurs pour ces différents trophées. Je ne suis que le porteur de ces trophées, je ne suis que le porteur de la gloire, mais derrière c’est eux qui ont travaillé », a confié Armand Claude Abanda, tout en félicitant ses soldats pour leur dévouement et leur efforts pour hisser très haut l’IAI-Cameroun

Dans cette ambiance festive, le Représentant Résidant de l’IAI a profité pour présenter les différents trophées remportés dans toute l’Afrique, entre autre celui obtenu en Afrique du Sud en 2015, le prix leadership 2022 reçu au mois de septembre 2022, lors du 4e sommet sur le leadership à Nairobi au Kenya, entre autres.

Un aboutissement des efforts de ses collaborateurs tous parés pour hisser cette institution au plus haut niveau et contribuer pour sa participation au développement de l’Afrique en général et du Cameroun en particulier en vulgarisant l’outil informatique. Des trophées qu’il a également dédié à la première dame camerounaise Mme Chantal Biya, pour son appui multiforme à la réussite desdits projets et l’évolution de l’établissement.

Pour Marie Victoire Venus Ploton, «Nous avons célébré les trois prix reçus depuis 2015 par monsieur le Représentant Résidant de l’IAI Cameroun, évidemment comme il l’a fait  nous les dédions aussi à son Excellence le Président de la République et à son épouse madame Chantal BIYA, notamment pour les opérations Minjec. Ce qui faut retenir, ce sont trois dimensions à ces prix c’est-à-dire ce travail qui permet aux filles aussi d’accéder à l’informatique, ce travail qui permet de désenclaver notre pays même si les routes ne sont pas là, ici nous avons l’accès à l’informatique, nous pouvons aller communiquer avec ceux qui sont loin de nous comme le font certains chefs traditionnels. Une autre chose c’est bien-sûr cette égalité entre les jeunes femmes et les garçons mais aussi cette égalité qui permet à chacun, quoiqu’il a ses diplômes de rester dans sa région et de participer au développement comme l’a voulu la boussole. D’autre part ce que je peux le dire, c’est toute l’humilité de Monsieur le Représentant Résidant qui finalement fait en sorte que chacun de ses professeurs, de ses élèves puissent en profiter et que l’IAI soit finalement au service du Cameroun, au service du continent, au service du monde ».

Réaction

Armand Claude Abanda, Représentant Résidant de l’IAI-Cameroun

D’abord je remercie le président de la République son excellence Paul Biya pour son accompagnement à l’IAI, vous savez qu’il a doté l’IAI d’un campus moderne à qui il a prêté son prestigieux nom à ce campus également. Je dis merci à son illustre épouse madame Chantal Biya à qui nous avons dédié tous ces trophées, remportés grâce à mes chefs et l’opération 100 000 FRS. Le deuxième volet c’est de dire à mes collaborateurs et à mes étudiants que ces trophées sont des trophées dont ils sont des acteurs pour ces différents trophées. Je ne suis que le porteur de ces trophées, je ne suis que le porteur de la gloire, mais derrière c’est eux qui ont travaillé. Je pense à ces centaines de formateur qui arpentent villes et villages pour former les jeunes, femmes et enfants très loin des villes et qui parfois risquent leur vies pour arriver à des endroits les plus reculés. Je voudrais enfin dire ce message, un message d’encouragement à tous ces collaborateurs tous ces travailleurs, tous ces acteurs de la performance et du succès, qu’ils doivent aller de l’avant, qu’ils ne doivent pas s’arrêter en si bon chemin, qu’il doivent continuer.

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Formation en TIC : l’IAI outille de nombreux jeunes à Mokolo dans le Mayo-Tsanaga

MINJEC ET FRANCE VOLONTAIRE