in

Disponibilité énergétique : le Cameroun se dote d’un plan d’urgence

Estimé à 184 milliards FCFA, le projet financé par la Banque Mondiale  a été   présenté  à Yaoundé,  le 08 juin 2023, au cours d’un atelier de haut niveau organisé par le ministère de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire.

Avec un taux d’accès en énergie électrique de l’ordre de 71%, le Cameroun entend atteindre la perfection à l’horizon 2035.  C’est logiquement qu’il vient de procéder à la mise en place d’un plan d’action prioritaire qui concerne la période 2023-2026 en liaison avec la Banque Mondiale dont la présentation vient d’être faite au cours d’un atelier de haut niveau,  qui a réuni  les  ministères  de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire, celui  de l’eau et de l’énergie,  celui des finances, la banque mondiale ainsi que d’autres structures intervenant dans le secteur de l’électricité.

 L’objectif de cette rencontre stratégique était de trouver des astuces qui permettent de lever toutes les barrières qui empêchent la fourniture optimale de l’offre énergétique au Cameroun. Pour y parvenir, la cartographie de l’offre énergétique actuelle a été présentée. L’on a appris que  dans son programme stratégique 2020-2030, le gouvernement ambitionne la production de 5000 mégawatts.  «  Il faut la mobilisation d’environ 6000 milliards de Fcfa, 2 000 milliards pour la construction, 1200 milliards Fcfa de l’électricité et 800 milliards de  Fcfa pour la distribution », a indiqué le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba.

Ce qui permettra de garantir l’investissement  prioritaires dans le rétablissement du flux financier du secteur de l’électricité. Le Minepat, Alamine Ousmane Mey au début de cet échange précisait  que « le financement de ce programme d’accroissement  en offre énergétique du Cameroun voudrait faire du ce pays, un hub énergétique qui pourrait desservir l’ensemble des pays de la sous-région  qui ont un besoin important et qui comparés  au Cameroun, n’ont pas cet avantage comparatif de disposer de l’énergie hydroélectrique telle que le bassin de la Sanaga avec plus 100 000 mégawatts de potentiels ».   

De manière concrète, le plan énergétique d’urgence est axé sur 7 secteurs prioritaires  dont l’un des principaux est la recherche de l’équilibre financier de l’amélioration du mix énergétique. Il a pour vocation  de préparer le secteur à accueillir l’énergie de Nachtigal avec  comme accent central, la recherche  de l’équilibre financier du secteur. Il représente  la plus grande partie  des  interventions de la Banque Mondiale  sur le plan financier. « Aujourd’hui, nous avons un engagement global de 1,2 milliard de dollars en plus duquel, il y a un important programme de 300 millions  de dollars qui va accompagner le plan d’urgence énergétique du Cameroun. » souligne Cheik Kante, directeur des opérations  du groupe banque mondiale au Cameroun

Oscar Abessolo

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Protection de l’environnement : Mboa Hub valorise  les déchets plastiques

Anesthésie réanimation et médecine d’urgence :les acteurs de la chaine s’approprient de nouvelles expertises