in

Plan Présidentiel de Reconstruction et de Développement :  Balungeli Confiance Ebune exhorte les populations du Nord-Ouest à une adhésion massive.

En sa qualité de Président du Comité de pilotage de cet important projet ,  l’envoyé du Premier ministre, a incité les différents acteurs de cette région à s’investir dans ce qui représente un atout pour l’avenir de cette partie du pays. C’était au cours d’un périple au cours duquel,  il a salué l’expertise des nouveaux partenaires le 28 mars 2023.

Ramener le cours normal de la vie dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, tel est le fil d’Ariane du plan Présidentiel de reconstruction que conduit depuis quelque temps Balungeli Confiance Ebune,  qui a exprimé d’emblée son satisfécit au vu de la qualité des  résultats obtenus malgré un manque criardes de communication.

 S’exprimant à Bamenda mardi 28 mars, le Président dudit comité a souligné l’importance de la visibilité de s actions de ce plan.  « la hiérarchie a instruit, non seulement  une approche bottom top mais aussi, une proximité  permanenté  avec les bénéficiaires pour une meilleure visibilité. »  t’il indiqué. Il n’a pas manqué de souligner l’importance du plan, qui selon lui, contribue à construire et à réhabiliter l’existant qui a été détruit ou dégradé par la crise.

Le PPRD vise en effet, à contribuer à la normalisation et au cadre de vie des populations , tout en militant pour le retour définitif de  la Paix. Ce qui  suscite bien évidemment  beaucoup d’espoir, parmi la population.

Dans le but de mieux construire, le plan, dit-il, ne remplace ni le budget d’investissement public ni celui des différentes communes. Avec un budget initial  largement soutenu par la Banque Islamique de Développement, la SABC, le Syndicat des Employeurs du Cameroun, le GICAM entre autres, le PPRD a été lancé avec un budget initial de démarrage de 10 milliards de l’Etat, et a reçu 2,8 milliards supplémentaires de la part des Japonais, 1,5 au départ et 1,3 milliard cette année.

 Les réalisations dans le  Nord-Ouest, enregistre la reconstruction et l’équipement  de  quatre centres d’autonomisation des femmes, l’organisation de  sept événements socioculturels et le soutien de  quatre maisons de presse.

Dans le plan infrastructurel, il compte la réalisation de 45 projets dont, 30 en faveur de  la réhabilitation et l’équipement d’écoles, sept centres de santé et 8 points d’eau alimentés par le solaire.

Dans le cadre de la revitalisation des moyens de subsistance, 200 agriculteurs ont vu leurs exploitations réhabilitées, 37 coopératives de femmes et une multitude d’aviculteurs.

Le plan coordonné sur le terrain par le Programme des Nations Unies pour le Développement a touché les sept Divisions de la Région du Nord-Ouest avec des impacts variés. Dans la subdivision de Bamenda III, le plan a augmenté l’approvisionnement en eau en construisant des réservoirs supplémentaires.  D’autres points de distribution ont également été construits.

Au lycée Full Gospel de Nkwen, les écoles se sont réjouies de la construction d’un réfectoire dans leur école. Balungeli Confiance Ebune a profité de l’occasion pour appeler les jeunes à rejoindre les forces vives de la Nation pour une paix et un développement durables. une  jeunesse que le gouverneur Adolphe Lele LAfrique salue pour avoir répondu à l’appel du chef de l’Etat à quitter les buissons et à s’installer dans la RDA a été largement satisfaisante. « De nombreux villages étaient vides, beaucoup sont revenus pour ouvrir leurs petites entreprises. A Nkambe, la population locale a exprimé sa gratitude pour la salle polyvalente qui leur a été donnée par le chef de l’Etat à travers le plan présidentiel de reconstruction et de développement(…) Bien que la route vers Nkambe soit horrible dans certaines parties, les gens s’effondrent et la population de la région du Nord-Ouest en général s’attend à ce que le PPRD les aide à mieux se reconstruire », indique le  Gouverneur du Nord-Ouest.

 Aux sceptiques qui pensaient que le plan ne pourrait pas fonctionner jusqu’au retour à une normalité totale, le ministre Confiance Ebune a indiqué  que le président avait un plan pour améliorer les moyens de subsistance des personnes touchées par le conflit armé dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest et qu’il fonctionnait bien.

Au départ du plan, la région était découpée en plusieurs zones en fonction de son caractère paisible et de son accessibilité aux projets et aux personnes.  Le ministre a noté que le Premier ministre Joseph Dion Ngute avait ordonné que peu importe la zone, des vies doivent être touchées car de nombreuses communautés ont vomi des activités séparatistes.

Plus tôt, le maire de la ville de Bamenda, Paul Achombang, a insisté auprès des organisations non gouvernementales pour qu’elles mettent fin à l’utilisation de l’expression Justice et Paix.  Pour lui, la paix doit être le mot d’ordre sans aucune connotation car si la société est pacifique, tout se mettra en place.

 Le plan présidentiel de reconstruction et de développement des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a été mis en place le 3 avril 2020 et depuis près de trois ans, les bénéficiaires attestent de son efficacité et de sa vision pour construire mieux.

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Plan Présidentiel de Reconstruction et de Développement du NOSO :  Ballungeli Confiance Ebune exhorte les populations du Nord-Ouest à une adhésion massive.

Plan Présidentiel de Reconstruction et de Développement Nord-Ouest et Sud-Ouest : Le centre d’autonomisation des femmes de  Santa donne fière  allure