in

Ligne ferroviaire Bélabo- Ngaoundéré : le Cameroun reçoit un appui  de 83 milliards FCFA.

Octroyée par   l’Agence française de développement( AFD), cette dotation fait  suite à  la signature de convention parachevée  par Virginie Dago et Alamine Ousmane Mey, le ministre de l’économie de la Planification et de l’Aménagement du . C’était le 08 septembre 2023 à Yaoundé.

Le secteur ferroviaire joue un rôle essentiel pour le développement de l’économie c’est l’un des meilleurs moyens qui assure la connectivité en préservant l’environnement. L’investissement effectif et constant de l’ État du Cameroun dans le chemin de fer participe également à l’atteinte des objectifs de la Snd30.

Le Minepat-ministre de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey et la directrice de l’Afd- agence française de développement ont procédé à la signature de la convention du projet Transcam. L’enveloppe de 126 millions d’euros dont il est question, est dédiée au financement complémentaire du Prbn-projet de renouvellement de la ligne ferroviaire Bélabo- Ngaoundéré. Il s’agit de la contribution française au co- financement dudit projet d’un montant global de 126 milliards de Fcfa avec une participation de la Banque européenne de de développement à hauteur de 70 milliards de Fcfa, sous forme de prêt et de l’Union européenne à concurrence de 14 milliards de dons.

Ce financement octroyé par l’Afd entend contribuer au renouvellement de la section voie ferrée entre Bélabo- et Ngaoundéré qui relève du plan quinquennal d’investissements ferroviaires numéro 2. L’Etat du Cameroun va contribuer à hauteur d’environ 400 milliards de Fcfa et le concessionnaire Camrail à un peu plus de 56 milliards de Fcfa. « l’objectif de la convention est de réhabiliter 238 km de voie ferrée entre Douala et Yaoundé, d’améliorer la signalisation sur 884 km entre Douala et Ngaoundéré  à travers la modernisation des équipements ferroviaires de gestion centralisée du trafic, ou encore d’acquérir de nouveaux matériels roulants ferroviaires, notamment les voitures voyageurs et les locomotives », a signifié le Minepat. Spécifiquement, le projet porte sur le renouvellement des rails, des traverses et des ballast de la voie principale et des voies d’évitement dans les gares ; la reprise ponctuelle de la plateforme sur des sections dégradées ; la rénovation d’une partie des ouvrages d’art du tronçon ; la remise à neuf et la sécurisation des passages à niveau et l’aménagement de passage de bétail ; entre autres.

Saluant le dynamisme de la coopération entre la France à travers l’Afd et l’Etat du Cameroun, Virginie Dago a relevé que ce projet va contribuer au renforcement de l’économie . Ceci, en facilitant le transport des marchandises  et des passagers, à réduire les coûts logistiques et à stimuler le commerce intérieur et extérieur. «  Je tiens à rappeler que la réhabilitation de cette voie de chemin de fer ne sera pas seulement un projet de construction, mais aussi moteur de développement économique  et social pour le Cameroun. Il créera des emplois, encouragera les investissements, facilitera l’accès aux services essentiels et contribuera à l’amélioration de la qualité de vie des camerounais »,  a clarifié la directrice de l’Afd Cameroun. Abondant dans le même sens, le Minepat a rappelé que les retombées escomptées dans le cadre de ce projet sont innombrables et participeront à l’amélioration substantielle du service du transport ferroviaire. « cette voie ferroviaire renouvelée est appelée à supporter à moyen terme un important trafic minier en relation avec l’évacuation de la bauxite de l’Adamaoua. Toute chose qui contribuera au développement économique durable du Cameroun, à son industrialisation, à l’intégration des territoires et des peuples au plan national et sous- régional », a mentionné Ousmane Mey.

D’une durée de 6 ans, le projet qui bénéficie dudit financement s’inscrit dans le continuum du programme sectoriel 1999-2000 sur financement de la Banque mondiale, le programme quinquennal d’investissements ferroviaires no 1.

                                                                      Source : Sans Détour

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Economie sous régionale : le Cameroun et la Bdeac renforcent leur coopération

Assurance qualité en laboratoire : les membres du Resolab-AOC équipés