in

Appropriation des  nouveaux curricula par les enseignants du niveau 3 : Ambroise Owotsogo Onguene touche les réalités du doigt

 Le Coordonnateur Général du Programme d’Appui à la Réforme de l’Education au Cameroun_(PAREC) a effectué une visite d’inspection dans les bassins de Ngoumou, Mbankomo et Matomb. L’exercice déroulé le 04 décembre 2023 visait à s’assurer du déroulement efficace et qualitatif de cette troisième édition des séminaires  qui regroupent les instituteurs des écoles publiques et privées des classes CM1, CM2, Class 5 et Class 6.

En effectuant cette descente dans les bassins de Ngoumou, Mbankomo et Matomb, Ambroise Owotsogo Onguene entendait superviser  un projet visant la formation de plus de 85000 enseignants du primaire et de la maternelle et dont la troisième phase  cible l’équipement de  29 303 enseignants  du niveau 3 ; 5401 de la maternelle et 1920 de l’enseignement normal répartis dans 529 bassins. Les travaux qui devaient   expliciter la vision des nouveaux curricula tout en décrivant non seulement, leurs  structure et  contenu, mais aussi,  les atouts de ceux-ci, auront permis de  booster   les  aptitudes et attitudes des participants désormais conformes aux défis imposés  par le processus d’amélioration des performances scolaires des élèves.

Tout en exprimant leurs satisfaction au vu de la qualité des modules dispensés, la trois centaine des participants des bassins sus-évoqués  n’a pas manqué de souligner les quelques zones d’ombres qui enclavaient le déroulement serein de cette troisième édition. Si la majorité des plaintes avait la désinformation comme  origine, elle a surtout bénéficié des éclairages  du Coordonnateur Général qui a souligné  l’ensemble de modalités mises sur pieds en rappelant le numéro vert disponible pour l’enregistrement de toutes les requêtes liées aux attributions du Parec.

Une activité aux objectifs bien définis  

Dans le sillage  de l’implémentation de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30), le Cameroun entend disposer  d’une importante ressource humaine qualitative. Un exercice qui l’a contraint  à   l’insertion, dans son  système éducatif,   de l’approche par les compétences; entrainant ainsi   une réforme des programmes de la maternelle et du primaire avec l’introduction des Nouveaux Curricula en 2018. C’est en droite ligne avec cette réforme que le ministère de l’éducation de base a organisé via le PAREC et l’appui technique   de la Banque Mondiale, ce séminaire de formation, à l’effet d’actualiser les connaissances des enseignants,  à la maitrise  des nouveaux curricula. « Nous avons commencé avec l’APC, tous les enseignants ne sont pas aguerris à l’APC. Désormais tous seront renforcés à cette approche. Il y a de nouveaux manuels qui ont été agréé. Cette formation c’est un tout » a indiqué Ambroise Owotsogo à l’issu de sa visite.  

Selon des informations tirées à bonne sources, il  s’agit des curricula  élaborés  pour répondre aux nouvelles réformes liées aux contenus d’apprentissage, les  méthodes et techniques d’enseignements, les  critères d’évaluation et à la politique du manuel scolaire au Cameroun.  Cette  stratégie se  décline par le renforcement des capacités de tout le personnel enseignant pour garantir des pratiques enseignantes de qualité favorables  à  la construction des compétences de tous les jeunes apprenants   en conformité avec le quatrième Objectif de développement durable. Selon Ambroise Owotsogo Onguene, le Coordonnateur General du Parec, la finalité est de faire sortir l’enfant de l’abstrait au concret. « Nous ouvrons  ces formations afin de favoriser la mise en pratique des  nouveaux curricula. Les travaux sont structurés en modules à savoir les nouvelles disciplines, le développement personnel, les langues et l’écriture nationale. Il est question de permettre à  l’enfant de  sortir  de l’abstraction à la  pratique des connaissances théoriques au niveau du développement personnel » avait déjà souligné le Coordonnateur Général du Parec,  lors de la visite d’inspection qu’il  effectuait au cours de la deuxième édition   le 29 mars 2023, dans la région du Sud.

Oscar Abessolo

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Réalisation de la traversée urbaine de la ville de Bamenda : le Cameroun reçoit l’appui de la Banque Mondiale.

Opérations de reboisement:le document projet d’ICEDAC-USA validé