in

Aménagement des infrastructures routières : le Mintp et l’Union Européenne cogitent sur des méthodes de perfectionnement.

C’est à la faveur de la visite effectuée par Sergio Oliette Josa, Chef de l’Unité de Transport et du Développement durable à la Commission Européenne et Jean-Marc Gauthier, Assistant technique, chez le Ministre des Travaux publics. La rencontre déroulée le 21 février 2024 s’inscrit en droite ligne avec la tenue de la Cameroun-UE Business Week.

Deux sujets principaux ont été à l’ordre du jour de l’échange entre le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et ses hôtes : l’appui budgétaire de l’UE à la pérennité des infrastructures routières et l’aménagement des corridors dans le cadre du Global Gateway and Africa-Europe Investment Package. Après avoir relevé l’importance de l’Union Européenne dans la mise en œuvre des projets d’infrastructures routières au Cameroun, un accent particulier a été mis sur l’appui budgétaire apporté par l’UE au Cameroun en ce qui concerne la pérennité des infrastructures routières à travers la performance du système de pesage. Deux stations de pesage vont à cet effet servir d’essai pour la nouvelle implémentation du système de pesée qui vise à éliminer au maximum l’intervention humaine dans les opérations de pesées et amener à respecter les charges à l’essieu et prolonger ainsi la durée de vie des routes. L’Union Européenne va apporter sa contribution à cette opération à travers un appui budgétaire injecté directement dans les lignes du Fonds Routier et une assistance technique. Des échanges entre les deux parties, l’opération va débuter dans les prochaines semaines.

Autre sujet, l’aménagement de deux corridors au Cameroun, parmi les douze retenus par l’instance Européenne au niveau de l’Union Africaine. En effet, le programme The Global Gateway and Africa-Europe Investment Package intègre dans ses aménagements, les corridors Libreville-Kribi-Douala-N’Djamena et Douala-Kribi-Kampala. Une initiative qui converge vers la construction ou la réhabilitation des chainons camerounais de ces corridors hautement stratégique sur le plan des échanges. L’Union Européenne est ainsi disposée à accompagner l’Etat du Cameroun dans la réhabilitation de la route Ngaoundere-Garoua, aux côtés de la Banque Africaine de Développement.

L’opportunité de réhabiliter la section Yaoundé-Douala a en outre été évoquée par le Ministre des Travaux Publics. Au demeurant, les échanges techniques vont se poursuivre jusqu’en fin de semaine entre les équipes MINTP-UE et qui devront aboutir, pour la pérennité des infrastructures, au démarrage d’un projet pilote impliquant deux stations de pesage et la saine Du MINEPAT en ce qui concerne les bonnes dispositions de l’UE à accompagner le Cameroun dans l’aménagement de quelques infrastructures routières.


Il convient de préciser que l’Union Européenne est actuellement engagée dans l’aménagement de plusieurs infrastructures routières au Cameroun. L’on compte à cet effet, la construction du pont frontalier sur le fleuve Logone à Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad avec une participation de près de 20 Millions d’euros de l’UE, l’aménagement des infrastructures connexes à la construction du Pont sur la Cross River à hauteur de 16,399 Millions d’Euros dans la région du Sud-ouest, la réhabilitation des routes Maroua-Moutourwa et Maroua-Figuil dont le processus de contractualisation est en cours avec une contribution de 30 Millions d’euros de l’UE et une participation de 30 Millions d’euros au projet de construction d’un pont sur le fleuve Ntem.

Source:Mintp

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Digital payment day: Le concept innovant qui vient de S2M

Aménagement de la route Batchengantui-Yoko-Lena : des projets connexes réalisés au bénéfice des femmes sur le lot 3