in

Suivi des projets routiers : Nganou Djoumessi donne de nouvelles recommandations 

 Le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a présidé ce mardi 11 octobre 2022, une session du Comité Interministériel de Suivi de l’Exécution Physique, Financière et comptable des projets d’infrastructures du Ministère des Travaux Publics.

C’est dans le but d’assurer la traçabilité et la maîtrise des flux de paiement des projets d’infrastructures routières par rapport a leur performance et réalité physique que ce Comité Interministériel a été mis sur pieds au Ministère des Travaux Publics. Cette importante rencontre interministérielle présidée par le Ministre des Travaux Publics s’est articulée autour de trois points à savoir, la situation de la contractualisation des projets ; l’évaluation de l’exécution financière et comptable des projets et l’analyse de la performance physique du portefeuille des projets en cours de réalisation par le Ministère des Travaux Publics.

 La tenue de cette session permettra de répondre efficacement aux différents plaidoyers adressés aux directions opérationnelles relativement à la situation financière et comptable desdits projets. Des actions ont été prescrites pour faciliter le travail au niveau du Comité de Trésorerie du MINFI, pour une prise en compte optimale des besoins dans la programmation hebdomadaire des décaissements; aux services du Premier Ministre pour une couverture optimale des besoins budgétaires du Ministère des Travaux Publics dans la notification des enveloppes budgétaires de base le cas échéant, en ce qui concerne les projets PLANUT, enfin, à la Direction Générale du Budget, pour l’apurement du stock des arriérés ( décomptes sans couverture budgétaire pour épuisement de la resource). 

Le Ministre des Travaux Publics a rappelé pour le souligner que la réunion de ce jour vise la prise en main des activités de cette importante instance d’aide a la décision et de suivi. A cet effet, il a recommandé aux parties prenantes d’effectuer les réunions de chantier tous les mois ; d’examiner les décomptes en guichet unique et de préparer les rapports annuels 2020-2021 des travaux en régie relevant les difficultés rencontrées y compris les nouvelles propositions.

Section Salé-Kousseri, des gros porteurs en provenance des pays voisins mettent en péril la route

Malgré les mesures prises par le Gouverneur de la région de l’Extrême-nord au sujet de la limitation de la circulation des gros porteurs et des efforts du MINTP, visant à maintenir la circulation sur l’axe Salé-Kousseri pendant cette saison des pluies, l’incivisme des gros porteurs va grandissant.

Ce mardi, 11 octobre 2022 au point kilométrique 105, non loin de Salé, route Mora-Dabanga-Kousseri, le spectacle qu’offrent les gros porteurs venus de pays frontaliers est ahurissant. Plusieurs camions hors gabarit et en situation de surcharge circulent, piétinant ainsi les mesures récentes prises par le Gouverneur de la région de l’Extrême-nord et les travaux d’urgence entamés par l’entreprise mobilisée à cet effet. Si la préoccupation du Ministère des Travaux publics était jusqu’ici d’assurer la circulation sur cet axe dont les travaux attendent la reconfiguration du projet de réhabilitation, il faut relever qu’il est plus préoccupé par la dégradation de la route causée par l’incivisme des gros porteurs. Un projet d’implantation des portiques et de construction de barrières de pluies est envisagé pour limiter ces actes qui portent gravement atteinte au patrimoine routier. Quatre barrières de pluies seront installées dans les localités de Sale; Zigagué; Dabanga et Maltam dans le Logone et Chari et trois barrières de pluies seront installées à Doulo, Doublé et Kangarwa dans le Mayo Sava. La construction et la gestion de ces barrières de pluies, seront intégrées dans les contrats des entreprises SADJO BABA et SOTCOCOG, actuellement en activité sur le terrain. Par ailleurs, des portiques d’une hauteur de 4,5m et d’une largeur de 2,50 m seront installés dans les localités de Mora; Doublé; Waza; Dabanga; Maltam et Kousseri. La société SOTCOCOG réalisera ces travaux pour un montant de trente- sept millions trois cent quarante- cinq- mille huit cent- vingt-un.

Avatar

Écrit par Charlaine

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Ecole nationale supérieure des travaux publics : Une étudiante primée à l’international

Amélioration du statut social de la femme camerounaise : Les prouesses d’Armand Claude ABANDA recompensées