in

Route Ngaoundere-Garoua : le rendement de l’entreprise ne satisfait pas sur la section Pont de la Bénoué-Pont de Sala.

Si ces derniers jours on observe un déploiement de l’entreprise sur cette section, il faut surtout relever que son rendement et sa mobilisation depuis sa mobilisation ne satisfont pas le Maître d’ouvrage au regard du niveau de dégradation de cette route et des attentes.

Dans le but de faire face aux difficultés rencontrées par les usagers de la route Ngaoundéré-Garoua, dont le dossier pour le financement des travaux de reconstruction suit son cours, l’entreprise CROISIERE BTP SARL, adjudicataire du marché N°0010/M/MINTP/CIPM-TERI/2023 relatif à l’exécution des s travaux de traitement des points critiques sur la section Pont Benoué – Pont Mayo Sala.

Mobilisée sur le site en mars 2024, la cadence des travaux observée jusqu’ici ne permet pas encore d’atteindre les objectifs fixés. On relève en effet que l’entreprise apparait de manière sporadique sur le terrain. Tout au long du mois de mai 2024, elle a évoqué plusieurs pannes ainsi que l’incendie de son groupe électrogène comme raison. Pour atteindre les objectifs fixés, le Directeur Général des Travaux d’Infrastructures a effectué une mission sur le terrain.

Il a à cet effet relevé que l’entreprise s’est déployée le 1er juin pour la pose du béton bitumineux sur des zones préalablement traitées et cette action s’est poursuivie les 3 et 4 juin 2024. Selon le planning transmis par l’entreprise, cette mise en œuvre du béton bitumineux va se poursuivre ce 5 juin. Actuellement le linéaire ainsi traité s’étend sur 425m en pleine chaussée et 125m en demi-chaussée. Il est important de souligner que des travaux de scarification, de broyage, de malaxage et de remise en forme de la chaussée existante ont au préalable été exécutés sur les zones en travaux.


A date, le niveau d’avancement des travaux sur cette section est évalué à 20%. Il a fortement été recommandé à l’entreprise d’améliorer sa mobilisation, ainsi que son rendement. Une mise en demeure de l’entreprise est envisagée à cet effet.
S’agissant de la reconstruction de la route Ngaoundéré-Garoua dans son ensemble, une mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) s’est effectuée sur le terrain au courant du mois de mars 2024, dans le but de finaliser le dossier de financement des travaux. Pour couvrir la totalité du financement, des discussions sont également en cours avec l’Union Européenne et il est évoqué, une amélioration conséquente de la structure de chaussée de cette section importante du corridor routier Douala-Ndjamena.

Source:Mintp

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Ressources transferées par le Mintp dans le département du Mbam et Kim :l’amélioration de la mobilité des populations accentuée par la réalisation des projets routiers.

Bangangte-Foumbot- Bamendjing – Galim (107 Km) : la mise en œuvre du béton bitumineux reste attendue sur la section Foumbot- Bamendjing – Galim.