in

Réseau routier du Nord : Emmanuel Nganou Djoumessi lance les travaux de la route Bogo-Pouss

C’est la première étape du séjour qu’effectue le ministre des travaux publics, du 21 au 23 décembre 2023 dans la région de l’Extrême-Nord. Le projet qui doit s’achever en 2025, suscite déjà beaucoup d’espoir dans la région de l’Extrême-nord et croise les attentes des populations riveraines.

Doter le Cameroun d’un réseau routier répondant aux défis de la modernité tels qu’imposés par la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030,  tel est le fil d’Ariane des actions de l’ingénieur de l’Etat. En effectuant cette visite dans la  région de l’Extrême-Nord, Emmanuel Nganou Djoumessi avait pour but de lancer les travaux de construction de la route Bogo-Pouss qui intègrent l’aménagement de 15,2 km de voiries dans les villes de Maroua, Bogo, Maga et Guirvidig, de procéder à la mise en service officielle du pont construit sur le Mayo Limani, Frontière Cameroun-Nigéria et de visiter les travaux d’entretien en cours sur la route Mora-Dabanga-Kousseri.

Plus de 4000 personnes se sont rassemblées dans le Mayo Danay pour célébrer l’aboutissement du processus qui a permis l’attribution de deux marchés de construction pour le bitumage de cet axe. Le Ministre des Travaux publics, accompagné pour la circonstance par le Ministre délégué à la Présidence de la République chargé des Marchés publics, a précisé que le projet de construction de la route Maroua-Bogo-Pouss, section Bogo-Pouss subdivisée en deux lots : Carrefour Bogo-Guirvidig (32,86 km) et Guirvidig-Pouss (30,86 km) est co-financé par l’Etat du Cameroun et la Banque Africaine de Développement pour un montant de près de 60 Milliards F CFA.

La construction de la section Bogo-Pouss, longue de 63,16 km dont les travaux sont lancés ce 21 décembre 2023, va permettre d’aménager les voiries de Bogo (5 km), Maroua (6,2 km), Maga (2 km) et Guirvidig (2 km).

Le Ministre des Travaux publics a engagé les autorités administratives à assurer le bon déroulement des travaux à travers un environnement favorable. A l’équipe de suivi et aux entreprises, il a instruit respect des délais, pragmatisme, bonne collaboration, recrutement des jeunes riverains dans les tâches non spécifiées et en HIMO, travail en équipe et efficience. « Le bitumage de la route Bogo-Pouss constitue la matérialisation de la volonté du Chef de l’Etat, d’assurer la liaison des villes de notre pays » a-t-il   souligné au cours  son allocution au cours de la cérémonie de lancement des travaux.

Dans son mot de circonstances , le maire de la commune de Maga a réitéré les remerciements des populations de sa commune et a surtout invité les entreprises adjudicataires à respecter le cahier des charges. La cérémonie était ponctuée de trois interventions majeures, outre celle du Ministre des Travaux publics, celle du maire de la commune de Maga et du représentant des élites.

Il convient de souligner que cet investissement infrastructurel s’inscrit dans le programme politique de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA. D’une manière générale, les investissements dans le domaine des routes dans la région de l’Extrême-nord se densifient avec  la construction de la route Bogo-Pouss, du pont sur le fleuve Logone reliant Yagoua au Cameroun à Bongor au Tchad et la réhabilitation des routes Maroua-Moutourwa et Magada-Yagoua pour un linéaire total de 350 km.

Des caractéristiques connues

Selon des sources, la section Guirvidig-Pouss  dispose une largeur de  chaussée            de 7,50 m ; une piste cyclable           2 x 2.0 ; un trottoirs de        2 x 2.0 m ; une voie de stationnement (ponctuelle) de 2 x 2,5 m et des Caniveaux rectangulaires bétonnées. L’on note également une couche de roulement de 5 cm en Béton Bitumineux semi-grenu (BBSG 0/10) ; une couche de base de 30 cm en Graves Non Traitées (GNT 0/20) et une couche de fondation de 15 cm en graves non traitée (GNT 0/31.5).

Sur les voiries urbaines comprises dans la section Guirvidig et Maga l’on y entrevois une couche de roulement de 5 cm en Béton Bitumineux semi grenu (BBSG 0/10), une couche de base de 20 cm en Graves Non Traitées (GNT 0/20) et une couche de fondation de 20 cm en graves non traitée (GNT 0/31.5).

Source : Mintp

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Conflits homme- faune : ces solutions qui viennent de la FAO

Développement des infrastructures routières : le mintp officialise la mise en service du Pont sur le Mayo Limani.