in

Performance et stabilisation  du réseau routier : le MINTP fait confiance  à la technologie Roadpaccker INNOV-ST

Le ministre des travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi a présidé  ce 12  décembre à l’école supérieure des travaux public, la cérémonie d’ouverture d’une  formation de 04 jours sur l’appropriation de la mise en œuvre du produit de stabilisation des sols développé par le groupe canadien Roadparcker .

Le Cameroun dispose plus de 120000  réseau routier en terre veut améliorer la durabilité et la stabilités des infrastructures  routières  à travers la technologie Roadpacker INNOV-ST, qui semble  d’après certaines sources trouver solution dans les autres pays comme le Gabon , le Cote ivoire, le Sénégal  le Nigeria, le Canada , les Etats Unies L’ Australie  etc.

Afin de mieux  s’approprier des rouages de ces produits  innovants,   le ministre des travaux public  a décidé d’initier une formation de 04 jours  basée sur la théorie et la pratique,  à l’attention de ses collaborateurs du MINTP, du secteur de BTP2,  les élus locaux  notamment les maires et les conseils régionaux

L’objectif principal est de préparer l’appel  d’offres restreintes pour la réalisation des chantiers d’entretien des routes en terre avec  cette technologie ; améliorer l’offre routier qui est quasiment   en terre  au Cameroun pour l’assurer une bonne qualité

Selon l’ingénieur de l’Etat «  l’objectif  recherché   à travers cette formation  c’est de pouvoir continuer  à construire nos routes, les entretenir, avec un produit innovant, pour faire plus de linaire routier en construction, plus de linaire routier en entretien que ce soit les routes en terre ou bitumées avec un faible coût » et d’ajouter «  nous dévons donc sortir des chantiers battus sur les constructions de routes avec du bitume pour aller chercher ailleurs.  Le produit Roadpacker d’origine canadienne est commercialisé à partir de l’Espagne. Nous allons don l’essayer après cette formation dans les chantiers écoles qui respectent la typologie des sols, et travailler pour que la mise en œuvre respecte le protocole de réussite dudit produit » a-t-il souligné

Ce produit,  d’après le directeur technique de cette entreprise  va permettre de réduire des coûts de développement routier jusqu’à 45%, la protection de l’environnement, la facilitation de l’application et la résistance aux intempéries, et le Cameroun est le premier pays d’Afrique centrale à tester cette solution qui s’inscrit dans la nouvelle stratégie d’entretien durable des routes en terre adoptée par le gouvernent

Cette formation qui a une durée de 04 jours se tient du 12 au 15 décembre  2023 pour la phase théorie à l’école supérieure des travaux public et une phase pratique d’implémentation qui ira du 14 au 15 décembre sur 5 itinéraires notamment dans les communes de Lobo (carrefour Nkolnkoumou  Eyang ekekam) ;la commune de Ngog MApubi ;  Bot makak ,  Matomb et celle de Nkolafamba

R. N

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Place de la gent féminine dans le numérique :l’Association des femmes du Minpostel et le Réseau des femmes parlementaires sensibilisent

Reconstruction du NOSO : le PM lance un projet de soutien à l’offre de plus de 21 milliards de FCFA de la Banque islamique de développement