in

L’IAI renforce les capacités de 200 apprenants Camerounais et Centrafricains

UTILISATION DE L’OUTIL INFORMATIQUE

Des mains du Représentant résidant de l’Institut Africain d’Informatique au Cameroun, Armand Claude Abanda et d’autres membres du gouvernement, les lauréats ont reçu chacun leur diplômes de fin de formation à Garoua Boulaï dans la région de l’Est du Cameroun. L’initiative  s’inscrivait dans le cadre de l’opération MIJEF 2035.

Dans sa stratégie managériale de travail, Armand Claude Abanda,  Représentant résidant de l’Institut Africain d’Informatique au Cameroun veut atteindre la perfection en offrant un niveau de compétence requis à tous les jeunes camerounais désireux de se former aux métiers liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le patron de L’IAI formant sans limite  de nombreux jeunes au Cameroun et au delà des frontières a à nouveau livré une nouvelle cuvée de 200 apprenants camerounais et centrafricains.  Au cours d’une cérémonie grandeur nature, organisée à Garoua Boulaï dans la région de l’Est du Cameroun en présence de plusieurs membres du gouvernement,  les jeunes apprenant ont reçu leurs diplômes de fin de formation. C’était le  10 mai 2022. Elle aura aussi connu la présence du sous-préfet de la région, du maire, du parrain de la promotion, Joseph Yerima, de nombreuses personnalités politiques, administratives traditionnelles. Au cours de cette somptueuse cérémonie, on notera que les lauréats sortaient de trois mois  de formation au cours de laquelle, ils a avait été édifiés sur tous les mécanismes liés à l’utilisation de l’outil informatique. 

Dans son propos de circonstance, Abdou Abdon, maire de Garoua Boulaï, a exhorté les récipiendaires de faire un bon usage des connaissances reçues et de mettre en application tous les acquis. Pour le Représentant résidant de l’Institut Africain d’Informatique au Cameroun, Armand Claude Abanda, il  s’est fortement réjouis de la présence des ressortissants Centrafricains dans cette cuvée. Ce qui témoigne de la parfaite coopération académique qui existe entre le Cameroun et la République Centrafricaine. Il faut dire que dans le cadre de ce projet Mijef 2035, l’Iai Cameroun a déjà formé plus de 402.000 personnes aux Technologie de l’Information et de la Communication.

Aussi faut il le souligner, l’opération est placée sous le Très Haut Patronage de Madame Chantal BIYA, Première Dame du Cameroun. L’objectif du projet ici est de former sur une période de 20 ans, un million de femmes, de jeunes et d’enfants, à raison de 50 000 personnes par an et selon, Armand Claude Abanda, Représentant résident de l’IAI-Cameroun,  le programme vise également à renforcer les compétences des jeunes, des enfants et des femmes dans le domaine de l’informatique, afin qu’ils soient plus performants dans leurs secteurs d’activités respectifs. Au fil des années cette ferme volonté du patron de l’IAI se concrétise de plus en plus avec à son actif des centaines de jeunes formés.

Ecrit par Charlaine Feumo

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Mounouna Foutsou lance l’initiative « Après-midi Jeunesse »

Les manifestations civiles lancées