in

Construction d’un second pont 2×3voies sur le fleuve Benoué à Garoua: un Mou signé.

Le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI et le mandataire du groupement LEVANTINA INGENIERA Y CONSTROCCION S.L. et TECOPY-LIC, Juan José GUIJARBO BLASCO, ont signé ce jeudi 16 mai 2024 un mémorandum of understandig, pour la construction d’un second pont et ses accès sur le fleuve Bénoué dans de la ville de Garoua. Pour réaliser ce projet titanesque, une enveloppe de 162 848 375 963 FCFA HTV CFA est annoncée pour l’exécution des travaux.

Cette étape constitue l’aboutissement d’un processus d’échanges entre l’Etat du Cameroun et le Royaume d’Espagne, représenté par le premier Secrétaire de l’Ambassadeur accrédité au Cameroun. Il s’agit à travers ce MOU, d’une étape importante dans le processus de maturation du projet. En effet, l’Etat du Cameroun s’engage ainsi à financer conjointement avec la DEUTSCHE BANK SAE, la construction dans le département de la Bénoué, d’un second pont et ses accès sur le fleuve Bénoué à Garoua.

L’occasion a été donnée au mandataire du Groupe, d’énoncer le retro planning de mise en œuvre du projet. Aussi, apprendra-t-on que les démarches relatives à la déclaration d’utilité publique des emprises sont suffisamment avancées. Ce second pont à construire est un ouvrage en béton précontraint par post tension construit par encorbellements successif, qui va s’étendre sur une longueur de 550 ml. L’ouvrage aura 02 travées de rive de 2X87, 5 ml et 03 travées intérieures de 3 X 125 ml. Il est prévu un tablier d’une double de largeur 2 x 14,50 m portant une chaussée de 2 x 3 voies de 3,50 m et deux trottoirs de 2 m de large et deux pistes cyclable de 2 m. Outre l’ouvrage, des voies d’accès sont prévues soit, deux chaussées unidirectionnelles de 2 x 2 voies extensibles par l’intérieur à 2 x 3 voies de 3.5 m de large chacune. Ces travaux routiers rentreront dans une phase I, alors que la phase II comprendra la construction d’une voie de contournement de la ville de Garoua. Pour mettre en œuvre la phase I, une enveloppe de 162 848 375 963 FCFA HTVA est annoncée pour les travaux.


Le projet prévoit dans son entièreté des travaux constitués en un lot unique partant du point kilométrique (PK) 00+000 au PK 11+700 répartis ainsi qu’il suit : un pont sur la Bénoué en béton précontraint, longueur 550 ml ayant 2 x 3 voies de chaussée ; une voie portée de 2X2 voies extensible en 2X3 voies vers l’axe (11,700 km) comprenant : 2 carrefours giratoires ; 2 passages supérieurs ; 3 passages inférieurs ; le raccordement à la rocade existante de Garoua en 2X3 voies (2,5 km). La réalisation de ce projet permettra de renforcer et accroître la circulation des biens et des personnes, de faciliter et promouvoir les échanges commerciaux, d’assurer une traverser du fleuve en toute sécurité pour les personnes et les biens, d’améliorer les conditions de vie des populations dans les zones d’influences du projet et de renforcer le processus d’intégration régionale et d’échanges au sein des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et d’améliorer la continuité du système de transport dans la région du Nord.


La signature du mémorandum est l’aboutissement d’un processus qui englobe des actions telles que la transmission par le groupement d’entreprises de sa proposition technico-financière de réalisation de la phase 1 du projet en mode financement, conception et réalisation, la tenue de plusieurs concertations tripartites, l’examen de la proposition technico-financière du groupement par une équipe pluridisciplinaire du MINTP, la transmission des observations au groupement d’entreprises par le Maître d’ouvrage et l’actualisation de l’Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) en cours de préparation.

Source:Mintp

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Migration du contrat d’exploitation de l’autoroute Kribi-Lolabe: le MINTP apprécie les avancées de l’audit menées au préalable.

Réhabilitation de la route Mbalmayo-Sangmelima : des améliorations sur la production de l’entreprise.