in

38ème  Journée Internationale de la Femme : Marie Thérèse Abena Ondoa présente le centre d’intérêt

C’était au cours de la cérémonie officielle de lancement qu’elle présidait le 20 février 2023 à Mayo-Darlé dans la région de l’Adamaoua. Le ministre de la promotion de la femme et de la famille a présenté les atouts et les principales attentes de l’édition placée sous le thème « pour un monde digital inclusif, innovations et technologies pour l’égalité des sexes». 

Améliorer le statut et  les besoins des femmes et des jeunes filles est la crème de fond  de l’action  du ministère de la promotion de la femme et de la famille. Dans un environnement où la parité du genre est de plus en plus équilibrée, le Cameroun entend  redoubler d’efforts afin  d’atteindre les exigences internationales. C’est tout logiquement que le minproff s’active dans  le sens d’une organisation éthique de la 38è édition de la Journée Internationale de la Femme.

Couplée à une  remise solennelle des actes de naissance aux enfants, cette cérémonie a donné  l’occasion à Marie Thérèse Abena Ondoa d’apporter des précisions sur le thème choisi et challenges  qui joncheront les activités de cette célébration. 

L’on  a appris   qu’ à travers ces activités, l’édition 2023 de la JIF ambitionne de rendre le numérique accessible à tous, surtout les femmes et les jeunes filles.  Le but ici étant de garantir leur insertion socio-professionnelle et leur autonomisation sur le plan social.  En d’autres termes, cette célébration   se veut un vecteur pouvant permettre à la Femme de tirer avantage des technologies de l’information et de la communication.

En effet,  Il s’agit de rendre le numérique accessible à tous, à travers des compétences permettant de bien le gérer. Pour y parvenir la 38ème édition  focalise son attention sur l’appropriation des métiers  des technologies de l’information et de la communication par les femmes et les jeunes filles aux fins de leur intégration au sein de la société camerounaise. Ceci, en leur permettant de pouvoir exercer les métiers innovants offerts par l’outil numérique.

Selon le Minproff,  il est question de renforcer les initiatives (du gouvernement et ses partenaires) visant à l’insertion des femmes et des filles dans les filières et métiers des TIC. Ce sont notamment :  la création des centres de ressources multimédia dans les lycées par le Chef de L’état ; le projet d’Accélération de la Transformation Numérique (PATNUC) ;  la promotion de la culture numérique ;  l’élaboration des programmes visant à inciter les femmes et les jeunes filles à s’intéresser au numérique pour ne citer que ceux-là.

Par ailleurs, les différentes activités devront concourir à célébrer la contribution des femmes et des filles, aux côtés des hommes à travers à la promotion des avancées technologiques et de l’éducation numérique,  la protection des droits des femmes et des filles dans les espaces numériques, la lutte contre les violences basées sur le genre, à la promotion de la cohésion sociale et de la paix.

Dans son allocution de circonstance Marie Thérèse Abena a invité les femmes à s’éloigner de l’analphabétisme numérique et s’affirmer dans un monde où ce dernier devient indispensable . « la célébration de la Journée Internationale de la Femme est l’occasion pour vous de mettre en lumière votre savoir faire et vos capacités d’adaptation » a-t-elle indiqué en encourageant les ladies à prendre part aux différentes activités.

Oscar Abessolo

Tribune de l'info

Écrit par Tribune de l'info

Media digital d'actualités

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'en pensez-vous ?

Mijef 2035″: Armand Claude Abanda lance un concours  

38ème  Journée Internationale de la Femme : Marie Thérèse Abena Ondoa présente le centre d’intérêt